Comment un petit chat de 4 mois a-t-il survécu à une agression aussi horrible dans la rue ?

Un chaton de 4 mois retrouvé dans un état horrifiant

Pharel, un petit chaton de seulement 4 mois, a été victime d' »une agression d’une extrême violence », selon les mots de l’association La Ligue Des Animaux. Le chaton aurait été retrouvé dans la rue à Bondy (Seine-Saint-Denis), hurlant de douleur et se traînant sur ses pattes avant. Un passant l’a recueilli et l’a confié à l’association Les Minimoons des Grandes Bruyères.

Une prise en charge immédiate

Face à l’état alarmant de Pharel, l’association Les Minimoons des Grandes Bruyères a rapidement réagi en le conduisant dans une clinique vétérinaire. Les premiers examens ont révélé une fracture du col du fémur, mais les horreurs ne s’arrêtent pas là. La queue du chaton est inerte, sa vessie est tellement enflée qu’elle comprime les autres organes, son anus est rempli d’asticots et de sang, et il ne peut plus utiliser ses sphincters normalement. Le vétérinaire soupçonne également des abus sexuels sur le jeune chaton.

Un appel à la solidarité

Profitant des réseaux sociaux, l’association Les Minimoons des Grandes Bruyères a lancé un appel à l’aide en ouvrant une cagnotte afin de financer les soins nécessaires à Pharel. Une enquête a également été ouverte par la gendarmerie qui invite toute personne ayant des informations à se manifester.

Un combat pour la survie

Malgré la terrible agression qu’il a subie, Pharel se bat pour sa survie. Grâce aux soins prodigués par l’équipe vétérinaire, il montre des signes encourageants. Il a été opéré pour réparer sa fracture du col du fémur et sa queue a été nettoyée des parasites. Des séances de rééducation sont prévues pour qu’il puisse retrouver l’usage de ses membres arrière et de sa vessie.

Un cas qui soulève l’indignation

L’histoire tragique de Pharel a provoqué une onde de choc sur les réseaux sociaux et suscite une grande indignation. De nombreux internautes partagent l’appel à témoins de la gendarmerie pour que justice soit rendue. Cette agression rappelle l’importance de la lutte contre la cruauté envers les animaux et soulève la question de la protection de nos amis à quatre pattes dans nos villes et nos quartiers.

Rate this post

Laisser un commentaire